Nouvelles

Nouvelle date-limite pour les oeuvres du VAM

LES ARTISTES ONT DÉSORMAIS JUSQU’AU 7 AOÛT 2015 POUR SOUMETTRE AU VOLET ARTS MÉDIATIQUES (VAM) DU FICFA

Le FICFA invite tous les artistes en arts médiatiques francophones à soumettre leurs œuvres au VAM (Volet arts médiatiques) de la 29e édition du Festival, qui se déroulera du 12 au 20 novembre 2015.

Le Volet arts médiatiques comprend des installations dans divers lieux, des expositions en galerie, des performances, des projets de création (commandes d’œuvres, résidences d’artistes, etc.), ainsi qu’une soirée de performances audiovisuelles en direct.

Rendez-vous à l’adresse suivante pour plus d’informations : ficfa.com/inscriptions

Dans la section Inscriptions vous trouverez un lien pour notre formulaire en ligne, disponible sur la plateforme Zone Festival. Veuillez lire attentivement la section Règlements et modalités d’inscription du formulaire avant de soumettre votre œuvre.

En plus des informations inscrites en ligne, les soumissions devraient inclure les éléments suivants, expédiés par la poste : 

Cv/bio de l’artiste
Description de l’œuvre proposée
Exemples d’œuvres
Description des besoins techniques
Enveloppe préaffranchie pour le retour du matériel (au besoin)

Les dossiers doivent être envoyés à l’adresse suivante avant le 7 août 2015 :

FICFA - VAM
A/S Angèle Cormier
140, rue Botsford, # 21
Moncton, NB  E1C 4X5 
CANADA

Pour toute autre information, ou pour soumettre le matériel d’appui par courriel, communiquez avec Angèle Cormier, commissaire du VAM, à l’adresse suivante : angelecormier@gmail.com

Le Festival international de cinéma francophone en Acadie (FICFA), est organisé par Film Zone Inc., un organisme sans but lucratif qui a pour mission de promouvoir et de rendre accessible le cinéma de la Francophonie internationale aux francophones et francophiles de l’Atlantique tout en faisant connaître le cinéma acadien en Acadie et dans la Francophonie.

C'est Right Short - 3 jours de formations en cinéma

Du 26 au 28 juin, les Séries FICFA et le TBA Collective offrent neuf ateliers de formation en cinéma en français et en anglais.

En plus des formations, deux séances de courts métrages canadiens et une séance de courts métrages internationaux sont offertes les 26 et 27 juin, sans compter des spectacles en soirée - tout sans frais! Le gagnant ou la gagnante du concours C'est Right Short, lancé en avril 2015, sera aussi dévoilé(e) le 27 juin en soirée.

Le tout à lieu au Centre culturel Aberdeen.

C'est Right Short est appuyé par Téléfilm Canada et le Réseau de développement économique et d'employabilité du Nouveau-Brunswick avec le Festival Off-Courts de Trouville et Picaroons Traditional Ales.

Cliquez ici pour toute l'information.

Les Séries FICFA et TBA Collective lancent C’EST RIGHT SHORT

Moncton, N.-B., le 23 avril 2015 – Les Séries FICFA et TBA Collective annoncent le lancement de C’EST RIGHT SHORT,  nouveau rendez-vous cinématographique bilingue destiné aux professionnels et au grand public.  L’évènement qui se tiendra à Moncton du 26 au 28 juin 2015 comportera trois volets : un concours de réalisation de film court, des ateliers de formation, et des séances de projection de films courts canadiens et étrangers. 

Dans le cadre de sa première édition, C’EST RIGHT SHORT organise un concours provincial de film court et lance un appel à candidature jusqu’au 5 juin 2015. Le concours s’adresse aux réalisateurs confirmés comme aux cinéastes en herbe.  Ceux-ci doivent soumettre un film de trois minutes en français et en anglais avec sous-titres dans chacune des langues.  Tous les genres sont acceptés : fiction, documentaire, animation, vidéos d'art, expérimental etc.  A l’issue d’une phase de sélection, les films retenus seront présentés dans le cadre de C’EST RIGHT SHORT et le réalisateur ou la réalisatrice de l’oeuvre primée sera invité.e à participer au Laboratoire numérique du Festival Off-Courts de Trouville, en Normandie, du 3 au 12 septembre 2015.  La participation au Lab d’Off-Courts offre une expérience unique en création collaborative avec plusieurs cinéastes et autres artistes du cinéma et permet à ses participants de réaliser ou expérimenter avec divers métiers durant la production de plusieurs courts métrages.  Les cinéastes peuvent s’inscrire à C’EST RIGHT SHORT dès à présent, en suivant les instructions à l’adresse suivante : ficfa.com/series/cestrightshort

C’EST RIGHT SHORT proposera également, durant trois jours, une série d’ateliers de formation en divers métiers du cinéma dont une introduction au cinéma pour les débutants, la scénarisation, direction photo, prise de son et promotion de film, etc. Ouverts à toutes et tous, les ateliers seront donnés dans les deux langues par des professionnels reconnus. Enfin, des programmes de courts métrages seront présentés au grand public : une série de films canadiens et une séance de films étrangers.

Selon Marc Gauthier, directeur général de Film Zone,  « Depuis des années, en plus de divertir les gens en diffusant des films, nous entreprenons des projets qui visent à former et promouvoir les artistes émergeants en cinéma dans notre région. C’est Right Short est un moyen d’étendre nos initiatives à l’année via notre programmation des Séries FICFA et c’est un énorme plaisir de travailler avec le TBA Collective afin d’apporter, pour une première fois, une dimension bilingue à nos projets. Le rapprochement des deux communautés linguistiques sur le plan culturel est d’une importance primordiale et nous travaillons fort afin de permettre aux anglophones d’apprécier et maintenant de créer du cinéma en français. Dans ce concours, il n’y aura pas de films anglophones ou francophones; que des films d’ici.»

Présenté dans le cadre des Séries FICFA, C’EST RIGHT SHORT est une initiative de Film Zone et le TBA Collective et est appuyé par Téléfilm Canada avec la collaboration du Festival Off-Courts. Organisateur du Festival international de cinéma francophone en Acadie (FICFA), Film Zone est un organisme sans but lucratif qui a pour mission de promouvoir et de rendre accessible le cinéma de la Francophonie internationale aux francophones et francophiles de l’Atlantique tout en faisant connaître le cinéma acadien en Acadie et dans la Francophonie. Les Séries FICFA sont appuyées par Tourisme, Patrimoine et Culture Nouveau-Brunswick et Picaroons Traditional Ales.

Le TBA Collective est un regroupement d’artistes visuels et de musiciens qui forment une coopérative  sans but lucratif qui a comme mandat de contribuer de façon concrète et originale à la vie culturelle de la communauté du Grand Moncton. Le collectif organise des projets et évènements en arts visuels, arts médiatiques et musique, dont Messtival, qui en est à sa huitième édition en 2015.


Pour plus d’information, contactez Jean-Philippe Raiche à communications @ ficfa.com

Appel de films

Le Festival international du cinéma francophone en Acadie accepte présentement les soumissions de films et d'oeuvres d'arts médiatiques pour sa 29e édition, qui aura lieu du 12 au 20 novembre 2015 à Moncton et Dieppe, Nouveau-Brunswick, Canada.

La date limite des inscriptions est le 25 juillet 2015.

Cliquez ici pour afin de connaitre les modalités d'inscription

Cliquez ici afin de soumettre directement sur Zone Festival

Le projet versus à Moncton

Projection de courts métrages (3 fictions, 3 documentaires, 1 expérimental) du projet Versus, une production de Spirafilm présentée à Moncton dans le cadre des Séries FICFA. 

Le jeudi 26 mars à 19h à la salle Bernard-LeBlanc du Centre culturel Aberdeen. Entrée 6$. Il y aura un bar payant.

Infos sur le projet :

Dans des projets collectifs antérieurs de Spirafilm, des cinéastes indépendants se sont appropriés la pellicule. C'était la proposition de Québec Super 8, collection de courts en super 8 mm en 2011, mais aussi des 100 pieds et 400 pieds (À perte de vues) en 16 mm. Alors que la production de pellicule décline, créer en 16 mm relève d’un acte de résistance. Résistance à l’obsolescence programmée, pour affirmer la pellicule comme un médium à part entière et légitimer dans la pratique cinématographique la coexistence des matériaux et techniques.La popularité d’applications comme Instagram démontre un intérêt pour l'esthétique argentique chez les amateurs et le public.

En 2012, un start-up de Los Angeles, Joe Rubinstein et Elle Schneider, développe une caméra Bolex numérique, la D16. Directeur de la photographie et réalisatrice-productrice indépendante, ils recourent aux mêmes stratégies qu’empruntent les cinéastes indépendants à l’ère numérique: financement participatif; promotion et communication via le web 2.0; développement de communautés d’intérêts; valorisation du « Do it yourself », du modèle de cinéaste artiste-entrepreneur. Un parcours du résistant…

Leur désir de démocratiser les moyens de production-diffusion rejoint celui de Jacques Bolsey, inventeur des Bolex 16 mm. Pendant des décennies, des écoles de cinéma, des centres d’artistes, des réalisateurs marquants, des générations de cinéastes indépendants allaient faire bon usage de son invention. Tel est le propos d’un documentaire de Alyssa Bolsey, actuellement en production, Beyond the Bolex/ The Jacques Bolsey Project, auquel participent les inventeurs de la Digital Bolex, propice comme ses prédécesseurs au cinéma de résistance.

Spirafilm propose donc un projet collectif de production-diffusion confrontant pellicule 16 mm (Bolex H16) et tournage numérique en réunissant huit cinéastes jumelés par deux. Chaque équipe devait signer une oeuvre coréalisée ou un dyptique en employant les deux Bolex. Les 7 courts métrages – 3 fictions, 3 documentaires, 1 expérimental – sont inspirés de la thématique «Résistance» de la Manif d'art 7 en 2014.

Présentation du projet Versus from Spirafilm on Vimeo.