• Du VAM à Cannes

    Du VAM à Cannes

    LE FILS DU CAPITAINE de Albénie Delacôte, John Jerome et Emmanuelle Landry sélectionné par Téléfilm Canada pour Talent tout court à Cannes

  • Du VAM à Cannes

    Du VAM à Cannes

    EXTÉNUÉ (Eng. RESTLESS) de Nicholas Staples et Christian Roy sélectionné par Téléfilm Canada pour Talent tout court à Cannes

  • FICFA 2016

    FICFA 2016

    Le 30e FICFA prenait fin le 18 novembre avec la remise des Prix La vague

  • L'entracte

    L'entracte

    Une série d'entretiens avec les invités du 30e FICFA, animée par Jean-Baptiste Hervé et présentée par la Distillerie Fils du Roy

  • Programme numérique

    Programme numérique

    Visionnez le programme plein couleur de la 30e édition sur Issuu - aussi disponible en application mobile

  • Les Séries FICFA

    Les Séries FICFA

    Les Séries FICFA sont des activités et concours présentées toute l'année par Picaroons.

Nouvelles

Le Festival international du cinéma francophone en Acadie commence aujourd’hui !

Le FICFA commence aujourd’hui! Le programme de cette première journée de festival se fera en trois volets :
 
1/ Le Volet Arts médiatiques (VAM) avec la visite de l’exposition L’ORIGINE D’UN MOUVEMENT de Manon Labrecque. (Entrée libre à la Galerie d’art Louise-et-Reuben-Cohen de l’Université de Moncton – de 13h à 16h30)
 
2/ Le Volet Cinéma : Rendez-vous à partir de 19h au Théâtre Capitol de Moncton pour découvrir le film français VALLEY OF LOVE de Guillaume Nicloux (présenté à 20h/ sous-titres anglais), avec Gérard Depardieu et Isabelle Huppert. Le film raconte l’histoire d’Isabelle et Gérard qui se rendent à un étrange rendez-vous dans La Vallée de la Mort, en Californie. Ils ne se sont pas revus depuis des années et répondent à une invitation de leur fils Michael, photographe, qu'ils ont reçue après son suicide six mois auparavant. Malgré l'absurdité de la situation, ils décident de suivre le programme initiatique imaginé par Michael. Un film aussi tendre qu’incisif sur l’amour, la parentalité et la perte. Ce film était présenté en compétition officielle au Festival de Cannes 2015.

Isabelle Huppert et Gérard Depardieu
 
3/ Le Volet Musique : La projection sera suivie d’une réception à la salle Bernard-LeBlanc du Centre culturel Aberdeen à 22h30 avec une performance du groupe BEAT SE XÜ, cocktail sexy inspiré du dance-punk, du disco et de l’électro-rock… Rythmes contagieux garantis. DJ BING prendra le relai et continuera de nous faire danser afin de nous mettre sur les rails de ce festival!

Beat Sexü & DJ Bing
 
Veuillez noter que de nombreuses personnalités et invités seront présents à la soirée d’ouverture au Théâtre du Capitole, parmi eux :
 
Maryse Chapdelaine, présidente du jury long métrage
 
Nicolas Sarkissian (qui arrive juste de France), membre du jury long métrage et monteur du magnifique film français GUEULE DE LOUP
 
Simon Beaulieu, membre du jury long métrage et réalisateur de MIRON : UN HOMME REVENU D’EN DEHORS DU MONDE qui avait reçu le prix du Meilleur Moyen ou Long Métrage Documentaire au FICFA 2014
 
Olivier Bilodeau, membre du jury long métrage et directeur de la programmation du Festival de cinéma de la Ville de Québec
 
Ian Gailer, Directeur du Festival de cinéma de la Ville de Québec
 
Marie-Elaine Riou, Directrice du Festival Regard sur le court métrage au Saguenay
 
Valérie Cadieux, comédienne dans LES ETRES CHERS d’Anne Emond
 
La plupart des réalisateurs acadiens seront présents ainsi que les artistes VAM et bien sûr tous les membres de l’équipe du FICFA!

Le FICFA dévoile sa programmation cinéma

Film Zone a dévoilé le mardi 27 octobre, lors d’une conférence de presse au Centre des Arts et de la Culture de Dieppe, la programmation de la 29e édition du Festival international du cinéma francophone en Acadie (FICFA). L’édition 2015, qui se tiendra du 12 au 20 novembre, offrira aux cinéphiles du Grand Moncton plus d’une centaine de films issus de la Francophonie internationale. Le festival visitera aussi une dizaine de villes en Atlantique, grâce à sa Tournée. Et plus des 8000 enfants du Sud de la province qui ont déjà pris part au programme scolaire offert par le festival.
 
Tel qu’annoncé récemment, le festival s’ouvrira le jeudi 12 novembre à 20h au théâtre Capitol avec VALLEY OF LOVE de Guillaume Nicloux, réunissant sur scène deux grandes stars du cinéma français, Gérard Depardieux et Isabelle Hupert. Toutes les séances régulières du festival seront présentées au cinéma Cineplex de Dieppe. En clôture, le vendredi 22 novembre à 20h au Capitol, le festival présentera la co-production franco-canadienne FATIMA précédée du film improvisé du FICFA, réalisé cette année par Éric Arsenault. La projection sera suivie de la remise des prix La vague 2015.



Cette année encore le festival présentera des œuvres issues de plusieurs pays de la Francophonie dont plusieurs films primés, dont la Palme d’or, le Grand Prix et le Prix d’interprétation masculine du dernier festival de Cannes. Des œuvres de cinéastes chevronnés, tels que Guillaume Nicloux, Nabil Ayouch et Jacques Audiard, mais surtout de nombreuses œuvres de cinéastes émergents comme László Nemes, Anne Émond et Pat Gauvin, sont au menu de cette 29e édition. Une programmation diversifiée de qualité, de l’animation au documentaire d’auteur, qui offrira de quoi plaire à tous les cinéphiles.

Selon la directrice de la programmation, Marie-Renée Duguay, chaque année certaines thématiques sont omniprésentes dans le cinéma mondial. Cette année, c’est la dignité qui se retrouve comme un fil conducteur de plusieurs œuvres. Confronter un abuseur, se remettre debout après une épreuve, se faire broyer par un système économique déshumanisant ou mourir comme on l’a choisi, sont autant de facettes de cette thématique récurrente du cinéma francophone de 2015 et la programmation de cette 29e édition le reflète.


Marie-Renée Duguay, directrice de la programmation

Le jury long métrage de la 29e édition sera présidé par Maryse Chapdelaine, anciennement productrice au Studio documentaire Acadie de l’ONF, et le jury court métrage du festival sera présidé par le réalisateur québécois Guy Édoin qui sera au festival pour présenter son dernier long métrage VILLE-MARIE, mettant en vedette Monica Bellucci et Pascal Bussières.

De nombreuses activités parallèles viendront compléter la programmation du festival. Plusieurs activités seront présentées dans le cadre du volet Arts médiatiques : ateliers, expositions en galerie, soirée de performances, sans compter la 19e édition du très populaire Acadie Underground. Le FICFA offrira cette année une carte blanche au Ciné Institute de Jacmel en Haïti et les festivaliers pourront assister en direct à des émissions de radio depuis le Salon Radio-Canada installé au 2e étage du Centre culturel Aberdeen.

Le volet Arts médiatiques du FICFA 2015 : VAM

Dieppe (NB), le 27 octobre 2015 – En préparation pour le volet Arts médiatiques (VAM), plus d’une vingtaine d’artistes sont en production d’œuvres qui seront présentées lors du 29e Festival international du cinéma francophone en Acadie qui aura lieu à Moncton, du 12 au 20 novembre 2015. La coordonnatrice du VAM, Angèle Cormier constate, « La programmation du volet Arts médiatiques propose des découvertes au public du festival avec ses expositions et ses soirées de projections. Avec ses projets de création et ses formations, le VAM contribue également à l’apprentissage, au partage et à la création entres les artistes, qu’ils soient professionnels ou émergents.»
 
EXPOSITIONS

Jusqu’au 22 novembre, la Galerie d’art Louise-et-Reuben-Cohen présente l’exposition L’origine d’un mouvement, de l’artiste Manon Labrecque, organisée par Nicole Gingras, commissaire indépendante. L’origine d’un mouvement réunit cinq installations récentes. Manon Labrecque poursuit son exploration de thèmes qui lui sont chers. Une figure est au centre de toutes les œuvres. Le visiteur découvre un corps, des fragments du corps d’une femme; celle-ci retient un mouvement, relance une action, observe, dessine, s’estompe. Elle pense son ombre et l’apprivoise. Depuis Les témoins, exposition présentée en 2003 à la Galerie de l’UQAM, L’origine d’un mouvement est, à ce jour, le projet le plus ambitieux de l’artiste.


moulin à prières (2015) Image : Manon Labrecque

La Galerie Sans Nom présente une exposition intitulée Les chaînes de Markov de l’artiste québécoise Andrée-Anne Roussel. Le vernissage aura lieu le 13 novembre à 17h, en présence de l’artiste. L’exposition est en montre jusqu’au 18 décembre 2015. Une chaîne de Markov est un processus mathématique aléatoire portant sur un nombre fini d’états, avec des probabilités de transition sans mémoire; un aléatoire contrôlé. Les chaînes de Markov explore, par l’expérimentation du cinéma élargi, la notion d’ambigüité narrative et questionne notre expérience de la communication.

Artiste multidisciplinaire, Andrée-Anne Roussel est titulaire d'un baccalauréat spécialisé en direction de la photographie. Elle s'intéresse au cinéma sensoriel dans le cadre de ses projets de courts métrages et d'installations vidéo et a terminé une maîtrise profil recherche-création en média expérimental à l'Université du Québec à Montréal.
 
ACADIE UNDERGROUND

Au cours de ses dernières 18 éditions, Acadie Underground a permis à des centaines de personnes de réaliser un film super 8, en fournissant une formation et les équipements aux participants. Ces films de 3 minutes représentent souvent un tournage exigeant puisque les participants ne sont pas permis de faire du découpage subséquent de la pellicule, chaque séquence devant alors être tournée dans le bon ordre. Avec le son du projecteur qui se fait entendre, un sentiment d’excitement se fait sentir dans la salle alors que les participants, leurs familles et leurs amis verront les films pour la première fois. Organisé par la Galerie Sans Nom, Acadie Underground aura lieu vendredi le 13 novembre 2015 à 21h à la Salle Bernard-LeBlanc au Centre culturel Aberdeen.

OBJECTIFS OBLIQUES

Ce projet a pris naissance il y a cinq ans afin de mettre sur pied un nouveau projet de création dans le cadre du VAM. Le projet s’appuie sur le jeu de Stratégies obliques, un jeu de cartes conçu par les artistes Brian Eno et Peter Schmidt en 1975, ayant fait l’objet depuis, de plusieurs nouvelles éditions. Chacune des cartes du jeu contient un aphorisme qui, dans le contexte de ce projet, est choisie au hasard par les participants et sert de point de départ pour tous les films réalisés. Les participants de cette édition sont Alisa Arsenault et Mathieu LeBlanc, Brigitte Gallant et Sam Froux, Étienne Boivin et Blake Morin, Katrine Noël et Mico Roy, Mathieu Laprise et Émilie Peltier, Rémi Belliveau et Elise Anne Laplante. La projection aura lieu à la Salle Bernard-LeBlanc du Centre culturel Aberdeen, le 14 novembre à 19h. La projection sera suivie de la présentation d’un court documentaire d’Atlas Films sur la réalisation des films. Ensuite, il y aura une période de question animée par Philip André Collette en compagnie des réalisateurs.

Image : Katherine Noël et Mico Roy

SÉANCES ÉPHÉMÈRES

Deux performances audiovisuelles en direct seront présentées dans le cadre de Séances éphémères, le 18 novembre à 21h à la Salle Bernard-LeBlanc du Centre culturel Aberdeen.

Alisa Arsenault et Caroline Blais travaillent à distance depuis quelques sur un projet intitulé Histoires parallèles, histoires croisées. Les deux artistes sont devenues amies grâce au FICFA et ont partagé depuis des moments agréables à Moncton et à Montréal : des bières et des repas, des rides d'auto et de métro, des confidences, des joies et des peines. Suite à l'invitation du FICFA, elles ont décidé de partager leur histoire personnelle en images et en anecdotes, et de le présenter sous forme de performance audio-visuelle. Le projet sera complété lors d’une résidence d’artiste de douze jours qui débutera le 6 novembre.

La démarche de Caroline s’articule autour du dévoilement de la beauté et de la poésie présentes dans la vie quotidienne. Elle pose un regard contemplatif sur le monde qui l'entoure et révèle son potentiel esthétique et ludique à travers ses œuvres. Par le biais de la spécificité d’histoires familiales, Alisa aborde à l’aide de questions universelles, la négociation et la renégociation de la narrativité héritée. Son exploration de ses anecdotes, qui sont en mutation continue, souligne leur distance de la réalité vécue par l’entremise de la vidéo, du son et de l’installation.

L’artiste montréalais Hugues Clément est de retour pour la présentation d’un nouveau projet de performance lors de cette édition de Séances éphémères. DAZED est un projet de videomapping, à la fois installation éphémère et performance audiovisuelle. Projeté sur une structure déconstruite constituée de boîtes diverses, le visuel est inspiré des débuts d'Internet et du gif, et est synchronisé à son équivalent sonore. Entre kitsch numérique et surréalisme hypnoptisant, glitch multiplicatifs et compositions 3d, DAZED témoigne de la confusion caractérisant notre époque, engendrée par une prolifération des écrans, une multiplication des publicités insidieuses et une infiltration de plus en plus importante de stimuli dans nos sphères privées.


Image : Hugues Clément, DAZED

LABORATOIRE DE CONCEPTION VISUELLE ET DE SCÉNOGRAPHIE IMMERSIVE

Le Laboratoire de conception visuelle et de scénographie immersive a vu ses débuts en 2014, suite à un intérêt pour la technique du mapping et le vjing. Sous la direction de l’artiste visuelle et vj montréalaise Ma’’ Carassou-Maillan, Alisa Arsenault, Carole Deveau, Jonah Haché, Samuel Malenfant et Matt Williston conçoivent des structures scénographiques en 3 dimensions sur lesquelles seront projetés de la vidéo, animée et performée en temps réel, dans la Salle Bernard-LeBlanc durant les soirées du festival. 
 
CONFÉRENCE SUR LE MAPPING

Le mapping est en plein essor depuis plusieurs années. Après avoir été d'abord jumelé à la technique de projection monumentale sur bâtiment, le mapping est aujourd'hui plutôt vu comme une notion englobant la scénographie et l'expérience de l’utilisateur. Lors de sa conférence intitulée Le Mapping dans tous ces états, l’artiste Marion Carassou-Maillan, présentera différentes notions de mapping faits à travers le monde et indiquera des concepts et ressources pour formuler et concevoir des projets de mapping. Il est à noter que des notions de vidéo, scénographie ou technique de scène sont requises pour participer à ce panel. Ma” Carassou-Maillan est une artiste montréalaise spécialisée en création visuelle et vidéo. En 10 ans de métier, elle a élu résidence dans de nombreux événements promouvant la musique électronique et les arts numériques. Elle travaille aussi en tant que commissaire vidéo dans des festivals promouvant les arts numériques. 

RENCONTRE AVEC LES ARTISTES DU VAM

Le public est invité à venir rencontrer les artistes du volet Arts médiatiques lors d’un 5 à 7 le 17 novembre au restaurant Les Brumes du coude au Centre culturel Aberdeen.

Pour connaitre toute la programmation du VAM, suivez ce lien : http://goo.gl/BhZXuF

Les Matinées scolaires, encore un succès cette année!

Les Matinées scolaires du FICFA se terminent aujourd’hui, après trois semaines intenses de projections de films francophones pour les écoles du Grand Moncton. Cette année, les Matinées scolaires ont touché plus de 8000 enfants des écoles Anna Malenfant, Le Sommet, Les Bâtisseurs, Carrefour de l’Acadie, Marée-Montante, Mrg-François Bourgeois, Abbey-Landry, Louis J. Robichaud, Saint-Henri, le Mascaret, l'Odyssée, Kent Sud… Avec de nouvelles écoles participantes comme celle de Bouctouche ou encore Les éclaireurs à Fredericton, ce sont plus de 600 enfants supplémentaires qui ont eu la chance de vivre cette expérience.
 
Depuis plus de 20 ans, le FICFA offre des projections aux jeunes du district francophone sud. Chaque année, le volet scolaire touche de plus en plus d’enfants et d’adolescents. Le but des matinées scolaires est de faire découvrir aux jeunes des films francophones, pour la plupart primés dans divers festivals internationaux. Ces films leur font découvrir des réalisateurs différents, des techniques de réalisation différentes, de nouvelles cultures, ainsi que des sujets différents de ce qu’ils peuvent avoir l’habitude de voir.

Au programme de cette année, les enfants de la maternelle à la 5ème année ont pu découvrir GUS PETIT OISEAU, GRAND VOYAGE, une animation franco-belge réalisée par Christian De Vita, qui raconte la migration des oiseaux vers un pays plus chaud alors que le froid s’installe peu à peu dans leur région. Une belle occasion pour les jeunes d’appréhender les défis que peut engendrer un tel voyage.

Les scolaires de la 6ème à la 8ème année quant à eux, ont eu la chance d’écouter en version française LE PROMENEUR D’OISEAU, un film réalisé par Philippe Muyl, qui a été tourné en Chine en mandarin. Les enfants ont pu découvrir de merveilleux paysages mais aussi réfléchir sur les valeurs importantes de la vie qu’il ne faut pas oublier, dans un monde où tout va beaucoup trop vite et où les gadgets électroniques prennent beaucoup de place.



Le troisième film présenté s’intitule HENRI HENRI et a été réalisé par le québécois Martin Talbot en 2014. Ce film, qui traite de l’isolement, a été en nomination dans 6 catégories à la cérémonie des Prix Écrans 2015 de Festival international deToronto. Il a été présenté aux jeunes de la 9ème à la 12èmes année.

Marie-Pierre Valay-Nadeau, coordinatrice et responsable des matinées scolaires du FICFA, est très satisfaite et fière de l’expérience de cette année : « En plus d’être une expérience excitante pour les enfants, les films présentés sont de vrais outils linguistiques, culturels et pédagogiques pour les enseignants.»

Une enseignante de la région Kent est ravie de cette démarche : «Merci beaucoup! Nos jeunes avaient vraiment hâte de venir au cinéma. J'en ai quelques-uns pour qui c'était la première fois qu'ils prenaient l'autobus ou venaient au cinéma. Ce fut une très belle expérience pour eux! ».

Une enfant a dit, à propos du film GUS: « C’était le plus beau film que j’ai vu de ma vie… Est-ce qu’il rejoue demain? » 

Ce projet est principalement soutenu par le Cineplex et le Centre des arts et de la culture de Dieppe qui encore une fois cette année, mettent à disposition leurs salles respectives. Le District francophone sud, de son côté, appuie la coordination et encourage cette initiative.

Le FICFA annonce les films d’ouverture et de clôture de sa 29e édition


Valley of Love © Les Films du Worso

Le Festival international du cinéma francophone en Acadie (FICFA) a le plaisir d’annoncer que c’est l’intimiste drame français VALLEY OF LOVE, en compétition officielle au Festival de Cannes 2015, qui sera présenté en ouverture de l’édition 2015, le jeudi 12 novembre à 20h au Théâtre Capitol de Moncton. Le réalisateur Guillaume Nicloux réunit ici deux étoiles du cinéma français, Gérard Depardieu et Isabelle Huppert, qui n'avaient pas tourné ensemble depuis 1980 (cf. Loulou de Maurice Pialat). Le film raconte l’histoire d’Isabelle et Gérard qui se rendent à un étrange rendez-vous dans La Vallée de la Mort, en Californie. Ils ne se sont pas revus depuis des années et répondent à une invitation de leur fils Michael, photographe, qu'ils ont reçue après son suicide six mois auparavant. Malgré l'absurdité de la situation, ils décident de suivre le programme initiatique imaginé par Michael. Un film aussi tendre qu’incisif sur l’amour, la parentalité et la perte.


Beat Sexü

La projection sera suivie d’une réception à la salle Bernard LeBlanc à 22h30 ainsi que d’une performance du groupe Beat Sexü, cocktail sexy inspiré du dance-punk, du disco et de l’électro-rock… Rythmes contagieux garantis. DJ Bing prendra le relai et continuera de nous faire danser afin de nous mettre sur les rails de ce festival!


Fatima © Itsiqlal Films

Le vendredi 20 novembre à 20h au Théâtre Capitol, c’est la coproduction France/ Canada FATIMA de Philippe Faucon qui sera présentée en clôture. En sélection officielle à la Quinzaine des réalisateurs du Festival de Cannes 2015, FATIMA est un drame qui a pour thématiques essentielles la barrière de la langue et l’intégration. Fatima vit seule avec ses deux filles : Souad, 15 ans, adolescente en révolte, et Nesrine, 18 ans, qui commence des études de médecine. Elle maîtrise mal le français et le vit comme une frustration dans ses rapports quotidiens avec ses filles.  Afin de leur offrir le meilleur avenir possible, Fatima travaille comme femme de ménage avec des horaires décalés. Un jour, elle chute dans un escalier. En arrêt de travail, Fatima se met à écrire en arabe ce qu'il ne lui a pas été possible de dire jusque-là en français à ses filles. Un film à la fois optimiste et bouleversant à ne pas manquer.

John Jerome and the Congregation

Le film sera précédé de la projection du Film improvisé qui cette année sera réalisé par l’acadien Éric Arsenault. Habitué des productions de films et séries dans la région, Éric sera la quatrième personne à entreprendre le défi d’une première réalisation professionnelle en moins de 72 heures dans le cadre du FICFA. Suite aux projections, le jury remettra les prix La vague 2015 et le tout sera suivi d’une réception et d’un concert à la salle Bernard LeBlanc à 23h : John Jerome and the Congregation, réuni sous une nouvelle forme juste pour nous! Et ce n’est pas tout… En première partie nous aurons la chance d’assister au lancement de l’album AMERICANA SUBMARINE de Laura Sauvage, l’une des membres du fameux groupe les Hay Babies! La soirée se terminera en beauté avec DJ Froux qui offrira un mélange de bass, hip-hop, trap, R&B, dance et reggae.


Laura Sauvage


La programmation complète du FICFA 2015 sera dévoilée lors d’une conférence de presse qui se tiendra le mardi 27 octobre à 11h dans le lobby du Centre des Arts et de la Culture de Dieppe.

Pour plus de renseignements ou pour obtenir une entrevue, veuillez contacter : Emilie Peltier, Responsable des relations de presse FICFA 2015 - Tél. : (506) 863-8846 / presse [à] ficfa.com